Nouvelle Lune du 20 juillet 2020

Attendre et choisir la vie

La lunaison est l’intervalle de temps séparant deux Nouvelles Lunes. Sa durée moyenne est de 29,5 jours. Une lunaison compte deux points de départ : la Nouvelle Lune et la Pleine Lune.
La Nouvelle Lune correspond au moment où la Lune passe entre la Terre et le Soleil. La Lune est noyée dans la lumière du Soleil qui éclaire sa face non visible, on ne la voit pas de la Terre.
On parle communément de « nuit sans Lune » ou de « Lune noire ».
A la Nouvelle Lune démarre une phase de croissance qui atteindra son apogée à la Pleine Lune.

Nouvelle Lune, nouveau paradigme.

Il était question à la dernière Nouvelle Lune éclipse du 5 juillet de rencontrer l’Autre, les autres, notre environnement et de vivre une nouvelle façon de s’exprimer, communiquer, entrer en relation.
Où en sommes-nous ?
Comment la joie du déconfinement et l’odeur de l’été ont-ils influé sur notre profonde réflexion des mois précédents ?

Cette Nouvelle Lune a lieu à 28°27 Cancer

Dans les heures qui vont suivre, la Lune, quittant le Soleil, entrera en Lion où elle espèrera trouver un chef, un gouvernement, digne de ce nom, capable de mener le groupe vers le plus haut de sa destinée.
Le cocon rassurant du mois précédent ne le sera plus assez pour compenser l’inquiétude du changement que l’on sait inéluctable.
Il est certain que nos dirigeants seront attendus à propos de leur gestion de notre monde qui s’épuise de son ancienne vie et ne sait pas encore trouver la nouvelle. Rude tâche que celle de mener le groupe humain vers un ailleurs encore inconnu….

La Nouvelle Lune est exactement opposée à la triade endormie en
fin de Capricorne (Jupiter, Pluton et Saturne rétrogrades).

Jupiter, le grand capital, le masque social, la place que nous occupons personnellement ou collectivement dans le monde, notre territoire, la croissance ; Pluton, la fin de ce monde, le contrôle, la manipulation de l’information, les choses cachées de tous genre, mais aussi l’immense
énergie de vie (fossile ou non) ; Saturne, les structures le respect des règles de la société ou des règles cosmiques, la rencontre de l’Autre, les imites (du territoire, de la relation : liberté ou emprisonnement) ; ces trois là, donc, sont rétrogrades depuis avril, mai. Une fois leur forfait
accompli : remettre tout notre monde en question, ils se sont retirés de l’histoire, retournés vers le passé, nous laissant décider de partir vers une autre façon de vivre ce monde ou tenter de conserver les ruines de l’ancien.
Et depuis ce printemps, l’idée est de s’arrêter, de tenter de conserver nos places, de faire repartir la croissance et de tenter de contrôler l’épidémie en imposant au groupe social un confinement qui met à mal nos libertés individuelles, ce que l’on nous fait accepter au nom de la
santé des autres et du civisme.

Saturne est retourné en Capricorne le 2 juillet, les autorités ont pu reprendre leur souffle. On a annoncé un remaniement ministériel qui promet une nouvelle gouvernance. Il en est de même dans de nombreuses institutions que le prétexte de « la crise » oblige à mettre en place de nouveaux principes. Pour engager de nouveaux projets ou accepter de nouveaux compromis ?
Dans les familles, c’est l’image de la fonction paternelle qui est questionnée avec celle de l’homme en filigrane.
Les mots, symboles de notre expression sont importants : les gestes sont des gestes BARRIERE, pas des gestes de protection….
Mais la réalité n’est pas considérée, c’est juste retarder pour mieux sauter.
Les trois compères en Capricorne vont tous repartir dans le sens direct entre mi-septembre et début octobre, l’attente prendra fin….

La Nouvelle Lune est au Trigone de Neptune, lui aussi rétrograde.

Neptune qui sait nous mettre en contact avec l’amour universel a aussi le don de nous « flouter » l’horizon, voire l’immédiat entourage. Il est aussi le roi des pathologie « floues », virales, chronique et difficilement identifiables.
Le Trigone qui est un aspect facile peut nous faire croire que ce sera une bonne période, le flou neptunien s’en trouve renforcé.
Gardons notre raison et nos précautions, la joie d’un semblant de retour à « la normale » ne doit pas nous faire oublier le risque de contamination qui s’il est mal « identifiable » n’en est pas moins réel (attention au retour de bâton en août).
Neptune est aussi en sextile au système en Capricorne. Ce flou est donc aussi celui de l’autorité (Saturne) qui nous raconte de belles histoires auxquelles nous aimerions croire. La nouvelle donne économique issue de la pandémie nous oblige à renoncer à certains idéaux. La démocratie chavire et tente d’exister. On invente des consultations citoyennes, on réfléchit à de nouveaux paradigmes qui conserveraient les anciens paradigmes….
On est dans l’attente….

Neptune est au Carré de Vénus quand Mars est au carré deM ercure

Neptune sur le plan collectif, c’est aussi le patriarcat et la place qu’il a confisqué aux femmes. Les deux planètes sexuées que sont Vénus et Mars sont toutes deux dans une relation de conflit.
Le féminin est en crise avec le patriarcat et le masculin ne sait s’exprimer autrement que de manière brusque et sans laisser de réelle place au dialogue.
Mars en bélier est fort et maître chez lui. Il reste capable d’entendre, mais il ne faut pas le chatouiller trop fort. La période peut être explosive et elle le deviendra à partir du mois d’août quand Mars arrivera au Carré de la triple Conjonction en Capricorne, et surtout quand tout ce beau monde repartira en mode direct cet automne.
Il se peut que quelques débordements viennent ponctuer la rentrée si ce qui est énoncé « calmement » aujourd’hui n’est pas entendu.

Uranus en Taureau est en Sextile à Mercure en Cancer

Le grand gagnant de cette période, et il faut en profiter, c’est le monde de la technologie. Et notamment à la maison. L’obligation faite à tous d’inventer de nouvelles façons de se rejoindre, aaidé ceux qui n’osaient pas encore à sauter le pas de la technologie informatique.
L’information tous azimuts qui a circulé durant ce confinement a été suivie par un nombre important de personnes qui ont pris de nouvelles habitudes.
Que cette information soit « solide » ou pas, le résultat est qu’une nouvelle façon d’envisager la technologie s’est faite jour chez « le particulier » et que même les plus « traditionalistes « d’entre nous ont souvent sauté les pas et plongé à travers l’écran à la rencontre de ceux qui leur sont chers.
Voilà une retombée positive d’une situation désastreuse et ceux qui auront pris le train qui passe s’en trouveront dotés d’un outil supplémentaire au service de leur bien-être s’ils gardent le cap
de leur capacité à choisir l’information qu’ils reçoivent et utilise la technologie pour améliorer leur vie sans l’envahir.

Sur le plan individuel

Les plus concernés seront les Cancers, Capricornes, Balances et Béliers de la fin du signe
Les Cancer verront leur sensibilité exacerbée, faites confiance à votre intuition.
Les Béliers doivent faire attention à leur fougue, elle peut les mener loin dans tous les domaines, il faut raison garder dans un monde qui tangue.
Quant aux Gémeaux et sagittaires de la toute fin du signe le temps est venu de penser à reconsidérer leur vie de façon générale et leur communication en particulier. Comment inventer une nouvelle façon de vivre la communication dans le monde nouveau qui est en train
de naître ?

Mots clés

Attente
Limitation
Renouveau
Lutte de l’habitude contre la vie toujours en mouvement

Valérie Sirk
Naturopathe – Energ’Etik
Spécialisée en Libération des Emotions
Basée sur la Pleine Conscience

174, rue Gérard Philipe à Mauguio
0651072733
Téléconsultations

en collaboration avec

Collectif d’Etude et de Recherche en Astrologie Stucturale à Montpellier
https://www.astrologie-structurale-montpellier.fr/

Valérie Sirk Naturopathe

Naturopathe
Spécialisé en Libération des Emotions

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *